Aime comme it miroir

Bonjour à toutes,

Cette semaine, je fais le mouton… 😉

Depuis quelques temps, on voit ce patron de Marie partout sur les réseaux sociaux, et surtout depuis qu’elle a sorti la modification avec la basque. J’avais déjà dans l’idée de réaliser ce patron en version normale, et puis à force de voir toutes les versions différentes, j’ai moi aussi voulu avoir la mienne avec une basque….Il faut dire que cette petite blouse est toute simple, et c’est exactement ce dont j’ai envie en ce moment. Une cousette rapide, sans prise de tête, avec un résultat sympa.

Déjà il faut savoir qu’il n’y a pas de boutonnière, c’est un leurre! Les boutons sont simplement cousus pour fermer le devant (ou le dos selon la version que vous choisissez) donc ça facilite grandement les choses.                                                 Aime comme miroirTuto it-miroirDouble gaze marine (similaire)

Pour cette version j’ai coupé une taille S, et je l’ai réalisée dans une espèce de double gaze marine très (trop?) simple. Du coup je trouve qu’elle est un peu trop passe-partout, et surtout qu’elle ressemble un peu trop à ma blouse Désinvolte…

Le problème c’est qu’à force d’acheter des tissus unis (souvent marine ou noir…) je me retrouve à avoir quasiment les mêmes tenues dans mon placard… Surtout que ce n’est pas faute d’avoir de jolis tissus imprimés dans mon stock, mais j’ai toujours peur de les gâcher ou de les faire sur une cousette qui ne va pas et que je ne porterai pas… et comme ils sont pour la plupart uniques (fins de collections d’années passées donc désormais introuvables) je ne pourrais plus les racheter si je fais des erreurs.Bref, c’est un peu l’histoire du chat qui se mord la queue, du coup je ne coud que mes tissus unis puisque pas de soucis pour les retrouver, et donc je retrouve avec une armoire complètement uniforme et similaire…

Niveau couture, rien de très compliqué. Déjà il y a très peu de pièces (surtout si vous faites la version « normale », c’est à dire sans la basque), tout est bien expliqué, et ça ne prend pas beaucoup de temps. Pour réaliser la basque, c’est vraiment très simple, il suffit de couper 20cm du bas de la blouse pour les remplacer par un rectangle de 20 cm également mais qui est beaucoup plus large afin de réaliser les fronces et l’effet volanté.

Le tout sera juste de bien gérer sur les raccords des côtés lors de l’étape de la fermeture du corps et des manches.

Le col en V est fini par une parementure qu’il faut thermocoller, chose que je n’ai pas faite car j’avais peur de l’effet trop carton (et puis je pensais la recouper à la base). L’encolure du dos est quant à elle finie par un biais.Donc voilà, on arrive à une petite blouse passe partout mais mine de rien très sympa à porter (elle a passé le crash test haut la main à plusieurs occasions) Si deuxième version il y a, je ferais une version normale sans basque. Et puis dans un tissu à motifs tant qu’à faire 😉

Publicités

10 réflexions sur “Aime comme it miroir

    • Oh merci, c’est trop gentil 🙂 Ce qui est bien c’est que cette blouse est vraiment on ne peut plus facile à coudre, en quelques heures c’est plié donc ça ne fait pratiquement pas perdre de temps 🙂

  1. Petite blouse sympa bien réussie. Je n’ai jamais cousu de double gaze, mais ça n’a pas l’air trop difficile à travailler. Qu’en penses tu ? Au sujet des couleurs, je pense que tu pourrais te permettre des imprimés sympas, des couleurs vives ou pastelles. Personnellement, quand j’attaque une cousette avec un joli tissu, je me dis que même en cas de ratage, ça ne sera pas une catastrophe et si c’est réussi, j’ai une bonne surprise ! J’aime bien l’idée de la basque. Bravo pour ton travail.

    • Merci beaucoup Anne-Marie! 🙂 Le « piège » de la double gaze c’est qu’elle est un peu froissée, alors il faut se méfier à la découpe, et ne pas passer de gros coup de fer avant, car au premier lavage…ça va rétrécir! Mais sinon c’est comme un coton, donc très simple!
      Le problème c’est que j’ai beaucoup de mal à porter mes cousettes non réussies car je ne vois que les défauts, j’en ai déjà plusieurs qui sont parties chez emmaüs… Je voudrais bien vider un peu mon stock alors je vais essayer de changer mes habitudes mais pas facile facile….

      • Je pense qu’on est à l’affût de tous les défauts quand on fabrique soit même. Je fais aussi ça en couture et dans mes activités de cartonnage (qui sont plutôt assez réussies — dixit ma prof). ça doit être normal parce qu’on sait bien où on a galéré. J’hallucine un peu quand je vois des blogs avec des cousettes manifestement approximatives et que leurs auteures se couvrent de compliments… mais ce n’est que mon avis! Pour en revenir à toi, tu es dans une démarche critique, donc de perfectionnement. Encore bravo.

      • Merci beaucoup Anne-Marie pour ce gentil commentaire 🙂 C’est vrai que quand je compare par rapport à mes débuts je fais moins d’erreurs mais c’est toujours difficile de prendre confiance en soit et en ce qu’on fait… Après quand je vois parfois les vêtements du commerce, je me dis que je n’ai pas à rougir de mes créations mais j’ai tendance à faire une grosse fixette sur mes erreurs tout de même… :/

Vos commentaires sont toujours les bienvenus :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.