Aime comme Murmure

Bonjour à toutes!

Eh oui, il s’agit bien encore d’une chemise…. Que voulez-vous, on ne se refait pas ! 🙂

La marque

Aime comme Marie est une des premières marques que j’ai cousue! Elle est plutôt accessible aux débutantes, même si ce n’est pas la pro des explications.

Concernant les patrons, les tracés sur les planches (ou PDF) sont faits à la main, donc les traits sont parfois un peu approximatifs. Les marges de couture ne sont pas comprises.

Le modèle

Il s’agit d’une chemise avec couple ample, et dont les manches sont cousues en bas de l’épaule (je suppose qu’il y a un nom pour ce style, mais je ne le connais pas… )

Le dos est froncé, et il est bien plus long que le devant.

Les manches possèdent une fente qui elle aussi possède certainement un nom dont je n’ai pas connaissance…

J’ai entoilé toutes les pièces du col, les poignets, ainsi que les replis des pattes de boutonnage, même si ce n’est absolument pas prévu. Pour moi c’est indispensable si on ne veut pas se retrouver avec un col ou des poignets tout flagadas. Par ailleurs, ça aidera énormément pour coudre les boutonnières !!

Niveau fournitures, il nous faudra :

  • 2 m de tissu léger type double gaze, viscose ou voile de coton en laize 140 (j’ai pris un coupon de 3m à 10€)
  • Du fil assorti (2€)
  • 9 boutons de 1cm de diamètre (3,60€)

Soit un coup de revient à 15,60€, pas mal pour une chemise, non? 🙂

Le montageAime comme Murmure – Crêpe de coton (qui froisse énormément…) Les Coupons de St Pierre

Le montage de cette chemise est assez simple puisqu’il n’y a pas énormément de détails : pas de pinces ni de patte de boutonnage à rajouter, et l’empiècement dos n’est même pas doublé !

On commence par faire les replis du devant de la chemise en fonction des crans, puis on passe au montage du col. J’ai jeté un coup d’œil aux instructions pour le col, et je les ai trouvées assez bien expliquées pour les débutantes.Concernant les fentes des manches, c’est la première fois que je vois ce montage, qui est somme toute relativement simple (plus qu’une fente indéchirable en tout cas).Une fois les fentes réalisées, on viendra coudre les poignets. Je n’ai pas réalisé le pli à la manche, j’avais une flemme monstrueuse, j’ai préféré faire quelques fronces à la va vite… Le montage des manches est plus simple qu’une manche classique, puisque la tête de manche n’est pas ronde et n’a pas d’embu, et elle se coud avant de fermer la chemise, ce qui est bien plus simple.

La chemise est donc fermée en une seule couture, qui part des manches pour finir par les côtés. Pour le montage du poignet, je vous renvoie à mon tuto ici.

Pour l’ourlet, un surjet de 5mm, puis un repli par dessus… rien de plus simple!

J’aime beaucoup cette chemise, j’adore son côté très loose avec le dos plus long qu’on ne voit pas partout. Le seul problème, et qui n’est pas inhérent au patron, c’est que ce tissu froisse vraiment énormément, je suis obligée de la repasser après l’avoir portée si je veux la remettre le lendemain…. Malheureusement je l’ai déjà remisée au placard… l’inconvénient de coudre en fin d’été, c’est qu’on ne peut jamais beaucoup porter ses projets très longtemps… :/

Vos commentaires sont toujours les bienvenus :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.