Veste Vogue 7975

Bonjour à toutes!

On se retrouve pour une veste prévue depuis un petit moment…

Déjà 2 ans que j’ai ce tissu dans mon stock, et que je cherche le patron parfait pour le sublimer. Je savais exactement ce que je voulais: une veste type Chanel mais pas trop courte, doublée, qui n’ait pas les bords laissés à cru type effilochés, et cintrée. Autant dire que ça faisait beaucoup, et que j’ai cherché un long moment. J’avais même fini par acheter la veste Camélia, mais la finition avec la bordure ne me plaisait pas du tout, et elle n’était pas doublée. La créatrice a créé un tuto pour la doubler, et en le consultant je n’ai rien compris, alors j’ai abandonné et j’ai revendu le patron…

Jusqu’à ce que je tombe sur cette veste, et coup de foudre: en mixant les versions, elle était parfaite! J’ai profité d’une promo chez patronsdecouture.com, où tous les patrons étaient à 11,90€ au lieu de 18,90€!

La marque

J’ai déjà réalisé un modèle Vogue ici. J’aime beaucoup les patrons Vogue, pour moi ce sont des intemporels! Chaque saison il y a des collaborations avec des créateurs (plus ou moins connus), il y a le choix. Les patrons sont très souvent à prix cassés sur le site, mais les frais de port sont prohibitifs… Je les commande donc tous chez patronsdecouture.com (il y a un forcément un petit décalage entre la sortie aux USA et la disponibilité sur leur site mais ça reste raisonnable).

A savoir que les patrons Vogue sont imprimés sur du papier de soie marron (vous voyez le genre…), et que les marges de couture sont incluses. Par contre il faut acheter les patrons par groupes de tailles (américaines), du type 6-8-10, etc… Et ils ne sont pas donnés, comptez donc 18€ minimum pour un patron. Les explications sont en 4 langues, anglais, français, espagnol, allemand. Du coup, vous allez retrouver une ou deux feuilles d’explications avec les schémas tout en anglais, et pour les autres langues, les explications ne comportent que du texte, il faut se référer aux schémas sur la feuille en anglais.

Le modèle

C’est une veste cintrée type Chanel, avec plusieurs déclinaisons, et différents types de poches. On peut réaliser aussi bien des manches 3/4 que des manches longues, finir avec un ruban, ou un galon, mettre des boutonnières ou pas.. plein de combinaisons sont possibles!

Le montageVeste Vogue 7975

Pour ma part j’ai réalisé la version C sans galon, avec fausses poches et les manches de la version B (voir en dessous hum hum….). J’ai cousu une taille 10 pour mon 36, et je trouve que c’est bien, je peux porter un petit pull léger en dessous sans soucis, et surtout bouger les bras sans que ça me coupe la circulation sanguine!

Le montage est facilité par le nombre de crans. J’ai tout décalqué, car je n’étais pas sûre à 100% de la taille, même si le patron Vogue précédemment réalisé était en taille 10 aussi, mais de toute façon je n’aurais pas pu faire la taille au dessus puisque le patron que j’ai acheté s’arrêtait au 10!

En choisissant de la coudre dans un tissu à motifs raccordables, je n’ai pas choisi la simplicité puisque j’ai passé des heures à essayer de faire mes raccords au milimètre près, mais rien à faire, j’ai un décalage partout d’environ 1 mm…

Le pire, ce sont les manches. Alors déjà il faut dire que je me suis rendu compte après avoir cousu la première manche (donc après avoir passé un moment à faire les raccords des 2 parties de manches….) que j’avais coupé les manches 3/4 !!! Sauf que je voulais ma veste avec des manches longues, je trouve les veste manches 3/4 très peu pratique, il y a toujours le tee-shirt qui se trouve en dessous qui trouve un moyen de se faire la malle..

Heureusement, il me restait pas mal de tissu, même si je voulais m’en faire un short mais tant pis, et j’ai recoupé les manches longues. Je les ai mises au même niveau que les autres, sur la même ligne de motifs. Et forcément, après les avoir cousues, je me suis rendu compte que les raccords avec le corps de la veste n’étaient pas du tout respectés. … Bon quand j’ai montré la veste à mon chéri, il n’a pas trouvé ce qui n’allait pas, mais pour ma part je ne vois que ça….

Sinon le montage se fait assez rapidement. Tout s’emboîte morceau avec morceau, il y a 4 pièces pour le devant, et 3 pour le dos, et pareil pour la doublure, même si ils ont oublié de préciser qu’il fallait couper la pièce n°9 sur la planche…

J’ai longuement hésité à mettre les fausses poches, tout simplement parce que je n’ai pas saisi les explications. J’ai fait des tests, et je suis arrivée à quelque chose de satisfaisant, alors j’ai décidé de les mettre. Sans, je trouvais que cela faisait un peu « nu » 😉

Là où ça s’est compliqué, c’est quand j’ai attaqué la pose de la doublure… Je n’ai pas vraiment compris les explications, ou surtout je n’ai pas compris la logique des explications… Pour Vogue, on pose la doublure sans les manches que l’on viendra coudre par la suite (c’est logique ça?!), et puis on coud touuut les ourlets à la main à points chaussons…

Autant dire que j’ai repris presque entièrement les explications de mon manteau Magnésium, j’ai donc cousu les manches de la doublure à la doublure, ça me paraissait logique, et ça n’a gêné en rien par la suite.
Quelque chose que j’ai appris par contre, et que j’ai trouvé vraiment très pratique, c’est qu’ils indiquent de bâtir les ourlets inférieurs (manche et corps de la veste) au ras de la pliure, ce qui fait que lorsque j’ai cousu mes manches ensemble, la marge de couture était accessible sans défaire l’ourlet (l’ourlet faisait 4cm et la marge 1,5cm), ce qui a grandement facilité le glaçage juste après: l’ourlet était donc formé, et tenait fermement par mes points de bâti. Chose que je n’aurais jamais obtenue, en le marquant juste au fer. Du coup je garde précieusement cette astuce pour les prochaines vestes/manteaux.

J’ai cousu les manches ensemble, en faisant un espèce de tunnel, puis j’ai réalisé une couture morte partout où je le pouvais sur le corps de la veste.

Pour le bas, c’était un peu plus complexe, j’ai donc bâti les ourlets de la veste à la pliure, et j’ai cousu endroit contre endroit la doublure et le tissu principal, en laissant les parementures largement ouvertes, afin de pouvoir retourner la veste sur l’endroit. Après avoir glacé le bas de la veste, j’ai fini par coudre mes parementures à la main.

Je pense m’être largement facilité la vie, parce que je déteste coudre à la main, et si j’avais du coudre tout le bas de la veste à la main, on était pas sorti de l’auberge…Je n’ai fait aucun système de fermeture, je rajouterais éventuellement des petites agrafes, mais je verrais à l’usage car je n’aime pas trop fermer mes vestes….

Au final j’en suis ravie, malgré ce raccord des manches pour lequel je m’en veux énormément… Après quand je regarde les photos, je suis bien consciente qu’elle n’est pas parfaite et qu’un oeil avisé me dira qu’elle aurait bien mérité un ajustement au niveau des découpes de devant mais bon…. (en même temps je ne porte qu’un tee-shirt ultra léger sur les photos, avec un pull ça sera peut-être mieux? Comment ça je me justifie…?! 😀 ) je l’aime quand même malgré ses défauts (puis à la limite je pourrais le prévoir pour la prochaine, même si ça me paraît tellement fastidieux…) J’ai hâte de la porter au printemps quand même, et je me demande si elle n’aura pas des soeurs dans un tissu plus léger ! 🙂

Chemisier Suzon

Bonjour à toutes !

Je vous retrouve pour ma première cousette de 2017! Voici donc le fameux chemisier Suzon de République du chiffon! Suzon m’a tout de suite faite craquer, mais n’étant pas fan de chemisiers à manches courtes, j’ai laissé passer. Et puis Géraldine a enfin rajouté un fichier avec des manches longues, alors je me suis précipitée sur l’occasion.

J’ai choisi un crêpe noir assez lourd (un peu trop même) et une jolie dentelle pour faire un empiècement contrastant.

Je dois avouer que même si j’aime beaucoup les patrons de République du chiffon, j’appréhende toujours le montage car en général les explications sont un peu légères ou certaines fois carrément erronées.

Eh bien j’ai eu l’agréable surprise de découvrir que toutes les pièces s’emboîtaient à merveille, et que les explications étaient relativement étoffées! 🙂img_0049modPatron Suzon – Crêpe The sweet mercerie – Dentelle Bennytex (similaire) – Boutons La belle Lutetia

J’ai pris mon temps pour ce chemisier, surtout à cause de mon crêpe qui est donc trop lourd et qui ne marquait aucun pli!! Ça a été un peu galère, surtout pour la pose de la boutonnière et du col, car il faut marquer les plis à chaque fois…

Puis j’avais un peu peur que le crêpe tire trop sur la dentelle de l’empiècement et qu’elle se déchire… Heureusement, pas de soucis, mais j’ai eu quelques sueurs froides….

J’ai fini le volant avec un ourlet roulotté, puisque vu la lourdeur du crêpe, je n’arrivais pas à faire un si petit ourlet (même avec le bâti et une centaine d’aiguilles…)img_0058Ma boutonnière a été assez difficile à réaliser, puisque j’ai entoilé le crêpe (donc quadruple épaisseur…), c’était l’horreur, tout accrochait sous le pied de biche, du coup ça a abîmé le crêpe sur les premières boutonnières… Je vous avoue qu’à un moment je me suis vraiment demandé si j’allais arriver à faire ces sacrées boutonnières….img_0064

img_0071Et puis le même souci que j’ai remarqué sur ma Johanna, chez République du chiffon, les manches sont trop courtes pour moi… Il aurait fallu que je les rallonge d’au moins 5 bons centimètres… Pour l’instant elle va rester comme ça, mais si j’arrive à trouver l’envie, je démonterais les manches pour les refaire un peu plus longues!

En tout cas pas de grandes difficultés pour ce patron, je l’ai trouvé relativement simple, puisque j’avais déjà cousu des chemises, et donc déjà eu affaire aux boutonnières et aux cols!

Je pense qu’il y aura certainement d’autres versions, cependant dans un tissu un peu plus léger, pour que le volant ait un effet plus aérien… (oui parce que Monsieur m’a encore fait la remarque que je m’étais cousu un costume… 😉 )

Falbala

A vos marques….prêtes…. ? Et c’est parti pour…les cousettes Wear Lemonade!! 🙂 J’espère que vous aimez cette marque, car vous allez certainement en voir passer un paquet!img_9661Je me suis en effet abonnée pour un an aux PDF Wear Lemonade. Pour 6,90€ par mois pendant un an, on a accès à une bibliothèque d’une vingtaine de patrons, plus un nouveau patron chaque mois! Ça en fait des futures cousettes! Et puis il y a de tout: des vestes, des robes, des blouses, des jupes, des shorts….bref le paradis de la couturière! 🙂

Je me suis lancée dans la facilité pour commencer: une blouse Falbala.img_9650modBlouse Falbala (existe en PDF avec les abonnements) – Fibranne viscose Bennytex (revient souvent en stock)

Bon facilité oui et non, puisque le tissu que j’ai utilisé est une fibranne de viscose, c’est à dire qu’elle est toute légère, qu’elle glisse, et surtout qu’elle file énormément!

C’était un peu la croix et la bannière pour épingler, et même si je bâtis toutes mes coutures, j’en ai vu de toutes les couleurs…

C’est une blouse pour les débutantes, donc hormis le montage des manches c’est relativement simple, il n’y a pas beaucoup de points techniques (hormis à la limite les coutures anglaises) Il faut dire que Lisa nous mâche presque tout le travail: tout est expliqué en détail, en images, et il y a même un pas à pas en vidéo (que j’ai regardé, et qui est vraiment très bien expliqué)img_9655Normalement pas moyen de se tromper…sauf si comme moi vous allez trop vite en vous disant que de toute façon c’est trop facile….et que vous vous trompez de sens en faisant les coutures anglaises (eh oui, il faut coudre envers sur envers, contrairement à d’habitude) Donc j’ai eu droit à une heure de découd-vite… Ça m’apprendra à me reposer sur mes lauriers et à penser que je n’ai pas trop besoin des explications…! (« parce que bon, blouse pour les débutantes, mais je ne suis plus débutante moi…!! » Bref, la preuve que si… ^^)img_9663Je l’aime beaucoup, à porter c’est un vrai bonheur, le tissu est fluide, léger et tellement doux… ! 🙂 Et puis je trouve ces petits volants tellement jolis…!

Bon je sais, j’avais dit que je vous retrouverais cette semaine avec un projet difficile….mais il en a été autrement… Pour ne rien vous cacher, je me suis lancée il y a 2 semaines dans ma première chemise, mais il me manque les boutons! Du coup je ne peux finir ni ma boutonnière, ni mes poignets… J’attends que la mercerie sur laquelle j’ai trouvé mes boutons ait un retour en stock, donc je ne sais même pas quand je pourrais la finir….

Donc je vous dis à la semaine prochaine pour une autre cousette, facile ou pas, je ne sais pas encore 😉

Atlanta!

Comme beaucoup de couturières, ce patron, dès que je l’avais vu dans sa version enfant, j’avais complètement craqué dessus…

J’avais même songé à acheter la version 10 ans pour essayer de l’agrandir moi-même… Alors quand le studio Nun a sorti la version femme, j’ai tout de suite foncé!IMG_9547mod                                                          Patron Atlanta Lady – Popeline de coton Bennytex

J’ai décidé de faire ma version dans un coton popeline bleu pastel de chez Bennytex à 10€ les 3 mètres. C’était la première fois que je passais une commande chez Bennytex, j’ai toujours eu du mal à trouver quoi que ce soit sur leur site, alors que je voyais pourtant passer de très beaux tissus sur internet. Puis je dois vous avouer que je suis pas fan du design de leur site, je trouve ça un peu fouilli alors ça n’aide pas….

Donc, j’ai passé ma commande, et j’ai eu une agréable surprise. Le coton est très doux, et pas trop épais.IMG_9549modCe patron comporte pas mal de pièces, je dois avouer que j’ai perdu un temps monstre à découper mon tissu et à recopier mes pièces…. Le livret est bien expliqué mais il vaut mieux prendre son temps pour tout lire afin d’éviter d’oublier des étapes essentielles.

Je ne suis pas habituée aux marges de couture de 5 et 7mm, puisqu’en général je surjette toutes mes pièces dès le début, mais là impossible au risque d’avoir les fils du surjet qui se voient. Du coup mon tissu filait dans tous les sens pendant le montage, j’ai eu peur d’avoir des finitions pas terribles, mais j’ai pu surjeter les bords nus à la fin du montage.IMG_9552modCette manche qui est si jolie est difficilement compréhensible au début, elle a une drôle de forme arrondie, puis au fur et à mesure de la découpe on comprend à quoi ça va ressembler.

C’est ce que j’ai vraiment bien aimé avec ce patron, au début j’étais un peu dans le flou, un peu énervée à cause du temps passé à faire mes découpes, puis au fur et à mesure du montage je voyais la pièce qui commençait à prendre forme, et c’est top! Au premier essayage j’étais comme une gamine! 🙂IMG_9553Je n’ai pas fait de modifications car la taille est parfaite, si ce n’est que j’ai coupé 7 cm pour faire mon ourlet. Vu le tissu choisi, j’avais peur de l’effet chemise de nuit, donc plus court je trouve que ça fait plus blouse.

J’ai vraiment adoré ce patron, c’est certainement un patron que je referais, mais peut être plus dans une viscose toute fine. Je suis folle amoureuse de ces manches, et le petit nœud au dos est tellement mignon… 🙂