Robe Craie

Bonjour à toutes!

Bon, je dois vous avouer que cette robe Craie que je vous présente cette semaine n’est pas ma première…

J’ai en effet réalisé un premier modèle avec un tissu improbable, présenté comme une viscose mais je ne saurais même pas dire ce qu’il en était. Lorsque je l’avais commandé, sur les photos de présentation, il s’agissait d’un joli rose pâle, mais alors quand je l’ai reçu … eh bien…. la première réflexion que je me suis faite c’est …. « mais on dirait un jambon!! » Un jambon Monique Ranou. Vous savez, la photo qui est sur l’emballage? Eh bien c’était la couleur et la texture de ce tissu.

Difficile donc de réaliser cette cousette sachant que j’ai eu cette idée en tête tout le long, et que je n’étais pas emballée à l’idée de ressembler à un jambon… Puis alors je ne vous raconte même pas comment il s’effilochait… une horreur! Je ne me suis pas laissée démonter et j’ai tenté des modifications (mais quelle idée…), mais le résultat ne ressemblait à rien de rien. Et vous savez quoi? Je ne peux même pas vous montrer cette horreur…. Tout a fini à la poubelle!

Du coup je n’étais pas trop motivée à l’idée de la refaire. Maso une fois oui, mais pas deux! Et puis dernièrement sur Instagram j’ai vu passer cette superbe viscose texturée qui vient de chez Mercerine, et l’idée à de nouveau germé dans ma tête… Comme je suis également dans l’optique de coudre tous les patrons que je possède, je me suis dit pourquoi ne pas re-tenter!Robe Craie Dessine moi un patron (T36)- Viscose texturée MercerineDoublure voile de coton et boutons Rascol

La marque 

Dessine moi un patron fait vraiment partie de ces marques patrons qui se démarquent. Les modèles sont toujours originaux tout en suivant la mode, on ne les retrouve pas partout, et ça me plaît (même si il y a plusieurs modèles pour lesquels c’est pas possible…) Sinon j’ai déjà réalisé la blouse Violette ici, et j’ai également la blouse Rocaille en ligne de mire, ainsi que le short Pippa.

Le modèle

Parlons un peu de cette robe maintenant. Dès les premières images sur Instagram, ça a été le coup de foudre immédiat. L’encolure en coeur, les manches et puis ces poignets…. ! J’étais donc dans les starting blocks le jour de la sortie, j’ai commandé mon patron encore dans mon lit à 7h11 exactement 😉 Je trouve cette pléthore de détails très féminins, et même si la robe n’est pas ceinturée, ça me plaît beaucoup. Il y a le choix entre doubler entièrement la robe, ou réaliser une mini-doublure qui s’arrête sous la poitrine (en gros le choix entre quelque chose de très propre…et une semi doublure dans laquelle on est sûre de se coincer la tête dedans en la mettant – à vous de choisir). J’ai choisi de la doubler entièrement car lors de mon test j’avais réalisé la semi-doublure, et j’ai détesté…

Le montage

Au niveau de la réalisation, Emilie a réalisé un pas à pas que vous pouvez consulter ici.

Pour ce modèle, la difficulté principale réside dans le décolleté, qu’il faut bien cranter dans les arrondis pour que ça soit joli. J’hésite toujours à le faire car je ne sais jamais comment ça vieillit dans le temps, et j’ai toujours peur qu’au fur à mesure le tissu s’effiloche et le vêtement parte en déconfiture… Bon par contre cela se voyait bien sur les photos du modèle, le décolleté a carrément tendance à bailler, et du coup on voit la doublure. J’ai donc mis un coup de thermocollant sur les arrondis de la doublure, mais ça rebique quand même (et j’ai également fait une couture morte, mais rien à faire…)J’ai entièrement doublé la robe avec un voile de coton blanc tout simple (de chez Rascol). Ça ne coûte pas cher, c’est agréable à porter et ça fait son job. Alors certes, pour l’hiver il faudra porter un gros manteau par dessus, mais pour la mi-saison ça passe très bien.

J’ai thermocollé les poignets, obligé pour que ça ait un peu de tenue. C’est indiqué de le faire seulement quand on arrive aux indications pour le montage du poignet, et je me suis étonnée que ça ne soit pas carrément marqué dans les fournitures à prévoir. Je préfère avoir tout coupé et thermocollé avant d’attaquer le montage.

J’ai eu un peu de mal pour le montage des poignets, car il faut laisser dépasser un bout du poignet, et en même temps je ne comprenais pas quel partie de la fente indéchirable il fallait replier, et en regardant le tuto j’ai eu l’impression qu’il ne fallait pas replier une des partie de la fente indéchirable, mais pour le moi le principe d’une fente, c’est qu’une partie vienne cacher l’autre, bref, je me suis fait un paquet de noeuds au cerveau, et c’est après avoir cousu et surjeté que je me suis aperçu que je n’avais pas fait comme il fallait. Autant vous dire que le Dieu du découd-vite n’étant pas avec moi ce jour là, j’ai décidé que ça resterait comme ça. (Et sachant que mon tissu s’effilochait au maximum, je n’ai pas voulu prendre le risque qu’il parte en déconfiture).Gros souci avec les poches également… Elles étaient beaucoup trop basses! Alors certes, j’ai de longs bras, mais il m’aurait fallu des bras d’1m50 pour pouvoir mettre mes mains dans les poches… Donc, j’ai tout décousu, et je les ai remontées de bien 10cm…

Bon, et puis une fois cousue, je l’ai essayée. Et là, le drame. Je l’ai montrée sur ma story Instagram, et on a toutes été d’accord pour avouer qu’elle était beaucoup trop grande… Les poches rajoutaient de la matière en plus au niveau des hanches, franchement c’était terrible…

J’ai eu beaucoup de témoignages de couturières l’ayant réalisée, et qui ont eu ce même souci… Comme je n’avais aucune envie de tout découdre, j’ai cousu une petite ceinture, mais je me retrouvais avec un paquet de tissu froncé dans le dos, c’était pas joli du tout…

Je vous avouerais que là, ça m’a vraiment énervée. Toutes les versions des testeuses « officielles » (si il y en a eu remarquez, là je parle surtout des influenceuses connues qui ont reçu le patron gratuitement pour l’exposer sur les réseaux) ont dit que cette robe était géniale, super, merveilleuse et je vous en passe… mais bon, le but dans les versions test, ça serait peut être d’indiquer les retouches à faire non? Les petits soucis, les choses qui clochent. Pas de passer un bon gros paquet de pommade à la créatrice qui est géniale, merveilleuse blablabla… J’ai un instant pensé à tout balancer, couper autre chose dans cette robe, et puis franchement je me suis dit que c’était trop dommage… J’adore ce tissu, il n’est quand même pas donné donné, et puis le modèle me plaisait bien (sur le papier ha ha!).

Elle traînait depuis déjà 2 mois, alors pour ne pas qu’elle s’entasse encore sur le tas des en-cours (vous savez le tas des chaussettes à repriser, des ourlets à refaire, des trous à réparer…ne mentez pas, je suis sûre que vous aussi vous en avez) j’ai pris un grand coup de courage…. Et j’ai tout démonté!

Adieu les poches, direction la poubelle. J’ai repris le dos de 3cm, et le devant de 2cm. Ça peut paraître peu, mais ça fait tout de même perdre une taille au vêtement (et comme on aurait dit que j’avais cousu un 40, je me retrouve avec un 38).                                                                               (Version non ceinturée) 

Elle reste légèrement grande, mais avec la ceinture, ça passe. Bon les manches sont trop grandes également, mais hors de question de découdre ma fente indéchirable…. L’une de vous a réduit la taille du poignet, mais ça fait partie des détails qui me plaisent, alors tant pis.

Honnêtement c’est assez rare que je perde autant d’énergie et de sang froid en cousant un patron. On fait toutes des erreurs, c’est normal, mais là c’est un projet que j’ai détesté coudre… Au final cette robe je l’aime bien quand même, mais il n’y en aura clairement pas d’autres!!!

Violette en coton

Si vous me suivez sur Instagram, vous l’avez sans doute vu passer dans les actualités, le défi des addicts Aniline 2016! Le principe est de créer un vêtement à partir d’un patron de l’une des marques participantes, et avec un tissu provenant d’Aniline. Les gagnantes remporteront des patrons et des coupons de tissu!

J’ai longuement hésité à participer au concours, puisque de nombreuses blogueuses connues (et surtout très douées, et cousant depuis longtemps) y participaient… Puis je me suis dit que ça serait sympa de me lancer le défi, au moins pour me prouver à moi-même que je pouvais arriver à sortir quelque chose de portable! (Pour le coup, je me suis décidée à faire des photos  s̶u̶r̶ ̶m̶o̶n̶ ̶b̶a̶l̶c̶o̶n en extérieur pour vous montrer tout ça. Ça n’a pas été chose facile puisque je n’ai pas franchement l’habitude de poser devant mon objectif, mais je suppose que cela s’arrange avec le temps…)IMG_9243modJ’ai donc passé une commande chez Aniline (et puis ce sont des auvergnats, et en tant que bonne chauvine je préfère commander en sachant que je ferais travailler ma région 😉 (et en plus pas mal de leurs tissus sont fabriqués en France, que demande le peuple!) ) et j’ai commandé une belle cotonnade soyeuse! J’en ai profité pour acheter un chouette jacquard que j’avais prévu de coudre pour le concours également, mais je n’ai finalement pas eu le temps… :/

Je me présente donc avec la blouse Violette de Dessine moi un patron. Pas très original certes puisqu’on a déjà vu 1000 versions sur internet, mais comme j’avais envie de la faire depuis un moment, ça tombait à pic! Cela fait 2 semaines que la coquine était prête, mais je ne voulais pas vous la montrer avant le jour J!IMG_9245modComme Monsieur était parti 2 jours dans sa famille, j’ai passé ces 2 jours à fond dans la couture pour la terminer avant qu’il ne rentre! J’ai juste fait quelques pauses (histoire de m’alimenter) (et d’aller aux wc) (je vous passe les détails), et de 8h à 19h j’ai cousu à fond! Enfin je dis j’ai cousu, mais j’ai aussi beaucoup décousu!

Le détail technique qui m’a vraiment posé des problèmes, c’est la pose de la boutonnière. Je n’en avais jamais fait, et j’ai mis un moment à comprendre le fonctionnement du pied spécial boutonnière…IMG_9213modJ’ai fait des essais sur les chutes du tissu, ça avait l’air pas trop mal. Le stress au moment de réaliser la première, j’en avais les mains toutes moites (charmant n’est-ce pas), surtout que comme le tissu était assez fin et fragile, je pouvais tout jeter à la poubelle si je me trompais!

La première n’était pas vraiment droite, la deuxième a été catastrophique car toute tordue, et j’ai du me résoudre à découdre… Ça a laissé quelques traces, qui sont légèrement cachées par le bouton, mais bon… La troisième boutonnière n’est pas non plus bien alignée, mais je n’ai pas voulu faire plus de dégâts en la décousant, donc elle restée telle qu’elle..IMG_9262                                                                   Blouse Violette – Cotonnade Aniline

J’ai posé un passepoil lurex argent pour le détail, et je n’ai pas voulu en faire plus, je la trouve plutôt harmonieuse dans la simplicité.

Le détail que je regrette un peu, c’est le col ras de cou. Je l’avais noté sur plusieurs blogs, et puis j’ai complètement oublié de m’en occuper, et je l’ai montée comme ça.IMG_9203modD’autres versions sont prévues, j’essaierais juste de modifier un peu le patron à ma sauce pour que cela serre un peu moins le cou!

La robe Jasmin

Cette semaine j’ai essayé de m’attaquer à l’intemporel: la petite robe noire!

Cela faisait un moment que j’avais mis la robe Jasmin de Dessine moi un patron dans mon panier, et j’avais hâte de la coudre!

J’ai choisi un coton satiné noir tout simple, avec un passepoil argenté. Pour la doublure, j’ai utilisé le même tissu car j’avais peur qu’en utilisant un tissu différent cela se voit.IMG_8902                                                  Coton satiné Coupons Dreyfus (en promo, 11,92€ les 3 mètres!!)

J’ai bien aimé coudre ce patron, le plus délicat pour moi a été de coudre le décolleté en triangle, et les emmanchures. Il y en a malheureusement une qui baille un peu à cause d’un faux-plis, et les épaules tombent un chouïa… IMG_8909Il y a quand même pas mal de pièces, il faut compter déjà 6 pièces pour le haut (sans les manches), ça a été pas mal de boulot pour tout assembler, mais le livret est bien expliqué donc ça facilite déjà les choses. Le tissu que j’avais choisi était assez épais, du coup pour réaliser les plis et les pinces, c’était assez facile (si on passe outre le fait que j’ai du démonter 2 fois mes plis car ils étaient cousus dans le mauvais sens…^^)IMG_8907J’ai choisi de faire la version avec fermeture invisible, car mon tissu est assez épais, et je n’aurais pas pu enfiler ma robe sans fermeture.. J’ai investi dans un pied presseur pour fermeture invisible, (merci Marie-Françoise d’ailleurs!), et magie, ma fermeture est vraiment invisible, et surtout la pose s’est faite en 10 minutes grand maxi!

Au final je cherchais vraiment à faire une petite robe simple et intemporelle, que je pourrais porter facilement. Même si elle n’est certes pas parfaite, je l’aime bien, le seul détail qui me dérange sont mes manches qui tombent un peu trop sur les épaules, mais je ferais avec!

PS: je suis désolée pour la mauvaise qualité des photos, prendre mes photos en intérieur moi même n’est pas facile quand on est pas équipée… Je suis obligée à chaque fois de faire une pile de cartons/livres pour pouvoir poser mon appareil…mais je n’ai pas trop le choix pour l’instant :/